REI AU DOJO

En entrant dans le dojo, découvrez-vous et saluez en direction du Kamiza (autel) de la façon suivante: en position debout, les mains le long du corps, inclinez votre buste d'environ 30 à 45 degrés.

Le port des zori (sandales) est obligatoire dans le dojo. Ils sont rangés sur les étagères à l'entrée du dojo laissés en bon ordre sur le bord du tatami durant la pratique. Le soin apporté par l'étudiant dans leur manipulation est un bon indice de sa discipline.

REI SUR LE TATAMI

Lorsque vous montez sur le tatami, asseyez-vous en seiza (à genoux, assis sur les talons le dos bien droit) et saluez le Kamiza en penchant le buste vers l'avant jusqu'à l'horizontale. Conservez le dos bien droit tout en demeurant parfaitement stable. Ce salut est également requis lorsqu'on quitte le tatami, que ce soit temporairement ou définitivement. Toutefois si l'on ne sort que pour quelques instants (pour une raison importante) le salut debout est suffisant. Dans un cas comme dans l'autre il faut demander la permission au sensei si on désire quitter le tatami avant la fin du cours.

REI À O'SENSEI

Le fondateur «participe» à nos pratiques par l'héritage qu'il nous a transmis. C'est pourquoi nous lui témoignons notre reconnaissance et notre respect en le saluant au début et à la fin des cours. Lorsque vous arrivez en retard, prenez l'initiative de le saluer (en seiza) avant de vous joindre à la pratique.

REI ENVERS LE SENSEI

Les pratiquants et le sensei se saluent mutuellement au début et à la fin des cours, immédiatement après le salut à O'Sensei. De plus, lorsque pendant le cours le sensei vous fait une remarque, saluez-le en seiza afin de lui montrer votre appréciation. Notez également qu'en classe, on s'adresse à l'instructeur par «sensei» plutôt que par son nom.

Au début d'un cours la coutume veut que l'on dise «Onegai shimasu» («faites-moi la faveur de pratiquer avec moi») lorsqu'on salue le sensei, alors qu'à la fin on dit «Domo arigato gozai mashita» («merci beaucoup»).

REI ENVERS LE PARTENAIRE

Vos partenaires vous aident à vous améliorer; ne pas les respecter ou tenir compte de leur personnalité est contraire à l'esprit de l'aikido. L'aikido exclut toute notion de compétition: vous ne combattez pas votre partenaire, vous pratiquez ensemble pour vous améliorer mutuellement. Ainsi aider son partenaire, c'est s'aider soi même.

Au début et à la fin de chaque exercice, les étudiants se saluent mutuellement (en seiza), éliminant ainsi toute trace d'agressivité. On change généralement de partenaire à chaque exercice.

Les étudiants avancés sont pour vous des aides précieux. Indépendamment de leur âge, de leur sexe ou de leur statut social, ils méritent votre considération. Durant les pratiques, vous devriez suivre leurs conseils en toute sincérité.

Pour leur part, les étudiants avancés ne devraient pas abuser de leur position. L'élève avancé se doit de rester humble et sincère dans son attitude et sa conduite, et s'efforcer d'être un bon modèle pour les débutants.

REI ENVERS LES ARMES

En aikido on utilise quelques armes: le bokken (sabre de bois), le jo (bâton entre 3 et 4 pieds) et le tanto (couteau en bois). Lorsque vous les utilisez, ils deviennent un prolongement de vous-même et vous permettent d'améliorer votre aikido. À ce titre, respect leur est dû. Donc avant et après l'utilisation d'une de ces armes, saluez le Kamiza en la tenant avec les deux mains à la hauteur des yeux, la lame tournée vers vous et la pointe vers la gauche (pour le bokken et le tanto). De plus, il faut éviter de les lancer, de les piétiner ou de les enjamber.