Sao Tome Sensei, en stage en France, trouvait qu'il y avait trop de personnes sans hakama. Il aurait dit "pourquoi vous venez faire de l'aikido sans hakama ? Quand vous allez jouer au tennis, vous emportez votre raquette, n'est-ce pas ? Cet après-midi, je veux que vous portiez tous le hakama !". Puis sentant quelques réticences chez les gradés à cause de cette attitude française "pas avant un certain niveau", il a dit "si quelqu'un vous demande qui vous a donné le hakama, vous direz que c'est Sao Tome". Il est vrai que vu qu'il est 8e Dan, il serait mal venu qu'un professeur moins gradé vienne contester cette attribution du hakama !