• Ichi (itch) : Un
  • Ni (ni) : Deux
  • San (san') : Trois
  • Shi (chi) ou Yon (I-onn) : Quatre
  • Go (guo) : Cinq
  • Roku (rokou) : Six
  • Shichi (chitchi) ou nana (nana) : Sept
  • Hachi (hatchi) : Huit
  • Ku (kou) ou kyû (kioû) : Neuf
  • Jû (djou) : Dix
  • Jû-ichi : Onze
  • Jû-ni : Douze
  • Jû-san : Treize
  • Jû-shi : (Jû-yon) Quatorze
  • Jû-go : Quinze
  • Jû-roku : Seize
  • Jû-shichi : Diz-sept
  • Jû-hachi : Dix-huit
  • Jû-ku : Dix-neuf
  • Ni-jû : Vingt
  • san-jû : Trente
  • yon-jû : Quarante
  • go-jû : Cinquante
  • rocku-jû : Soixante
  • nana-jû : Soixante-dix
  • hachi-jû : Quatre-vingt
  • u-jû : Quatre-vingt-dix
  • hyaku : Cent
  • ni-hyaku : Deux-cent
  • san-byaku : Trois-cent

A

  • Aï : harmonie, rencontre.
  • Aïkidô : AI unir, KI énergie, DO voie.
  • Arigatô : merci
  • Ashi : pied, jambe.
  • Ashi Baraï : balayage (des jambes).
  • Atemi : coup porté théoriquement à des endroits vitaux du corps.
  • Ayumi Ashi : déplacement en pas de marche normale : une jambe après l'autre.

B

  • Battô : art de dégainer le sabre (forme ancienne d'IAIDO).
  • Bô : bâton.
  • Bôjutsu : art ou bien technique du bâton.
  • Bokken : sabre en bois.
  • Bokutô : gros sabre en bois.
  • Budô : voie de la guerre, art martial.
  • Bujutsu : art de la guerre.
  • Bushi : guerrier, samouraï.
  • Bushidô : code d'honneur des BUSHI.

C

  • Chûdan : niveau moyen.
  • Chûdan Tsuki : Coup de poing hauteur abdomen-plexus.

D

  • Dan : degré, grade.( litt. Marche).
  • Dô : voie.
  • Dôjo : lieu où l'on étudie la voie, salle de pratique des arts martiaux.
  • Dômo Arigato Goseamashita : plus que des remerciements (honorifique).
  • Dôzo : je vous en prie, s'il vous plait.
  • Dôshu : littéralement, le Maître de la voie, représentant suprême (technique et spirituel) de l'art.

E

  • Empi : coup de coude.
  • Eri : col.

G

  • Gedan : niveau bas.
  • Geri keri : coup de pied.
  • Gi : tenue d'entraînement appelée à tort KIMONO
  • Go No Geiko: entraînement fort.
  • Gyaku : inversé; opposé.

H

  • Hakama : jupe culotte traditionnelle portée en BUDO
  • Hanmi : position asymétrique de base; un côté en avant.
  • Happô giri : action de couper dans les huit directions.
  • Hara : région de l'abdomen, centre vital de l'homme.
  • Harageï : art du HARA, art du ventre.
  • Henka : changement (de posture sans bouger les pieds).
  • Hidari : gauche.
  • Hiji : coude.
  • Hiza : genou.

I

  • Iaïdô : voie du sabre (voie de l'étude de la sortie du sabre).
  • Iaïtô : sabre factice d'entraînement en Iaï ou Batto.
  • Irimi : point fort de l'Aïkido, c'est l'action d'entrer droit sur l'adversaire tout en esquivant, action très positive. Presque tous les mouvements d'AIKIDO utilisent le IRIMI : TENKAN.

J

  • Jiyû Waza: travail libre
  • Jô : bâton (1,28 m).
  • Jôdan : niveau haut.
  • Joseki : mur d'honneur d'un dojo.
  • Jû : voie de la souplesse.
  • Jû no keiko : entraînement en souplesse.

K

  • Kakari Geïko : entraînement souple
  • Kaïten : rotation, mouvement giratoire.
  • Kamae : garde, posture.
  • Kamiza : siège supérieur, place d'honneur du DOJO où se trouve généralement la photo de O SENSEI, un temple SHINTO ou une calligraphie.
  • Karate : art du poing KARA vide et TE la main.
  • Kata : formes imposées, ensemble de mouvements stylisés.
  • Kata : épaules.
  • Katame waza : technique de contrôle articulaire.
  • Katana : sabre japonais.
  • Keïko : pratique, entraînement.
  • Keïkogi : gi pour l'aïkido.
  • Keïko Hô : formes d'entraînement.
  • Kensen: ligne imaginaire reliant les deux partenaires et où se situe l'action (litt. ligne des sabres).
  • Kesa Geri : action de couper en biais et de haut en bas.
  • Ki : fluide vital, énergie cosmique.
  • Kiaï : cri, souffle ou bien impulsion.
  • Ki musubi: liaison entre les deux partenaires.
  • Kokoro : mentalité, coeur et esprit.
  • Koshi : hanches.
  • Kote : poignet.
  • Kumi : groupe.
  • Kumi tachi : travail au Sabre.
  • Kumi jô : travail au bâton.
  • Kokyû : respiration, force de respiration.
  • Kokyû Hô : exercice de KOKYU.
  • Kokyû Ryoku: force développée grâce à une bonne utilisation de kokyu.
  • Kubi : cou.
  • Kyû : grade que l'on décerne avant les DAN.(litt. Classe)

M

  • Ma-aï : distance.
  • Mae : devant.
  • Mae Geri : coup de pied direct de face.
  • Mawashi Geri : coup de pied circulaire.
  • Men : le visage.
  • Michi : voie, DO.
  • Migi : droite.
  • Mune : poitrine.
  • Mune Dori : saisie du revers.

N

  • Nage : celui qui fait la technique (SHITE).
  • Nage Waza : techniques de projection.
  • Naname: en biais.
  • Nidan : deuxième DAN.

O

  • Obi : ceinture.
  • Omote : positif, devant, endroit.
  • Onegaïshimasu : phrase que l'on prononce lorsque l'on salue quelqu'un et qui signifie littéralement: je vous fait une requête; soit : s'il vous plait (on peut y adjoindre Yoroshiku devant pour plus de déférence/politesse).
  • Osae waza : technique de contrôle.
  • Ô SENSEI : maître fondateur.

R

  • Randori : travail libre, souple et continu.
  • Rei : salut .
  • Reishiki: étiquette, règles de comportement dans le dojo.
  • Ritsu Rei : salut debout.
  • Ryû : école (dans les arts martiaux).

S

  • Sandan : troisième DAN.
  • Sankakutaï : position de garde , les pieds à angle droit de façon à ce que les lignes talon-orteils forment un triangle.
  • Seishin : esprit. Budo Seïshin : esprit BUDO.
  • Seiza : position à genoux.
  • Sensei : d'après Musashi "celui qui est avant" professeur, enseignant, ou toute personne que l'on respecte beaucoup.
  • Sen no sen : deviner l'intention.
  • Shihan : professeur de très haut grade. Grand Maître.
  • Shihô Giri : action de couper dans les quatre directions. SHIHO = 4.
  • Shikkô : déplacement à genoux.
  • Shimoseki : côté où se placent les élèves.
  • Shin: esprit, coeur.
  • Shisei : attitude, posture correcte.
  • Shite : celui qui fait (NAGE)
  • Shizentai : position naturelle de base.
  • Shodan : premier DAN. (Dan de débutant).
  • Shômen : de face.
  • Sode : manche.
  • Sokumen : de biais.
  • Soto : extérieur.
  • Suburi : exercice de frappe au sabre que l'on répète seul et inlassablement.
  • Sumô : lutte japonaise.
  • Suwari waza : travail a genoux.

T

  • Taï : le corps.
  • Tachi waza : travail debout.
  • Taï Jutsu : techniques de combat à mains nues.
  • Taï Sabaki : déplacement circulaire avec un pas vers l'avant et un TENKAN.
  • Taïso : exercice de base de l'Aïkido. Exercice et échauffement.
  • Tanbô : bâton court.
  • Taninzu dori : travail contre plusieurs adversaires.
  • Tantô : le couteau.
  • Tantô dori : technique de défense contre le couteau.
  • Tatami : tapis du DOJO, ou d'une maison japonaise.
  • Te : main.
  • Tegatana : tranchant de la main, main en forme d'épée.
  • Tekubi : poignet.
  • Tenkan : déplacement que l'on effectue autour d'un pivot (un pied qui ne bouge pas) et dans lequel on dirige la force de l'adversaire sans l'arrêter.
  • Te No Uchi : position des mains.
  • Tori: celui qui fait la technique (appelé aussi NAGE ou SHITE).
  • Tsugi Ashi : déplacement en glissant les pieds sans passer une jambe devant l'autre.
  • Tsuki : coup direct et de face.

U

  • Uchi : intérieur.
  • Ude : bras.
  • Uke : celui qui attaque et qui chute.
  • Ukemi : chute.
  • Ura : négatif, extérieur, revers, partie cachée.
  • Ushiro : arrière.

W

  • Waka Senseï : fils du Maître, littéralement "jeune Maître" (ne s'emploie que lorsque le Maître est encore vivant).

Y

  • Yoko : côté.
  • Yokomen : latéral.
  • Yudansha : pratiquant gradé.

Z

  • Zanshin : position marquée de contrôle et de domination après avoir exécuté une technique.
  • Zareï : salut à genoux.
  • Zôri : sandales.

Petite remarque sur la prononciation : beaucoup de français ne différencient pas les voyelles courtes des voyelles longues (exemple : dans « Dôjo » le premier « o » est long, tandis que le deuxième est court). En prononçant une voyelle courte au lieu d’une voyelle longue (ou l’inverse), ce peut être un mot complètement différent qui sera compris.

Un accent circonflexe sur « a », « o » et « u » rallonge la voyelle. De même pour l’écriture « ei » (comme dans « sensei » qui se prononce avec un « é » allongé et sans prononcer le « i »).

note : on peut entendre des japonais prononcer le « i » (dans « rei » par exemple), mais ce n’est pas le cas général.