Atémi - Irimi destructeur des JUTSU : Détruire le centre

Détruire le centre

Atémi - Irimi de dissuasion de maîtrise des DO : Prise du centre

Prendre le centre

Atémi - Irimi : harmonisation des énergies : Créer un nouveau centre

Créer un nouveau centre

Cette notion est très importante en Aikido, pour son travail et la réalisation de ses techniques, car elle apporte la notion de dimension verticale. A notre niveau, harmoniser les conflits consiste à quitter l’attachement à l’Ego, à quitter le niveau Homme, pour évoluer entre la Terre et le Ciel, verticalement. Cette notion est cohérente avec les lois de l’Univers rapportées à notre dimension : le mouvement et la pesanteur (qui est verticale).

La technique d’Aikido est donc une technique initiatique à l’union, c’est à dire qui se fait avec le partenaire, et non contre lui. Elle possède son propre centre qui n’est ni celui de Tori, ni celui d’Uke. Pour y parvenir, il faut que les énergies de chacun soient respectées. C’est pour cette raison que jamais il ne doit y avoir de compétitions en Aikido, y compris pour des besoins financiers ou olympiques.

Pour découvrir ces lois, l’Aikido dispose d’un répertoire technique impressionnant. Tous les plans énergétiques sont exploités. Tout est mis en œuvre pour mettre le pratiquant en échec chaque fois qu’il veut transformer son travail en épreuve de force. Tout est mis en œuvre pour lui faire comprendre que chaque fois qu’il veut terrasser son partenaire, il créé une opposition qui n’existait pas et qu’il ne pourra surmonter.

Il est bien connu, que dans ce type de travail conflictuel, un débutant solide peut mettre en échec un expert, ce qui est fondamentalement aberrant. A ce type de situation, beaucoup ont répondu, soit en conditionnant le débutant, soit en dénaturant l’Atémi, soit par une escalade physique sans fin.

Les techniques sont donc destinées à faire évoluer le pratiquant vers un travail de remise en question systématique et non vers un travail de recherche de puissance d’efficacité.