Le Blog de Maryline (aïkido / iaïdo)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 20 janvier 2010

Glossaire des termes iaïdo de compétition

Le Seitei Iaï est étudié dans le monde entier comme une base de pratique commune au développement du Iaïdo international. L'étude des kata du Seitei Iaï est indispensable pour les examens de passage de grade et les compétitions. Deux compétiteurs s'affrontent loyalement dans un shiaijo. Ils ont 6 minutes pour réaliser les 5 kata sans sortir du shiaijo.

--- Lire la suite ->

vendredi 15 janvier 2010

Revue Shumeikan numéro 4

Le numéro 4 de la revue Shumeikan est sorti.

--- Lire la suite ->

Iaïdo - Ordres durant le cérémonial

Les ordres donnés en iaido permettent d'harmoniser les mouvements collectifs.

Seiretsu (alignement, mise en ligne)

Cet ordre est donné avant les saluts si les pratiquants ne sont pas alignés.

Shômen ni rei (Shômen : en face, de front, Ni : vers, Rei : salut)

Il s’agit d’un salut commun en direction du kamiza (côté d’honneur). Ce salut représente son respect envers les valeurs que l’on place dans la pratique. Le salut s’effectue toujours debout.

Shinza ni rei (Shin : dieu, autre lecture de kami, Za : siège)

Ordre pouvant être donné en lieu et place de "Shômen ni rei" pour saluer la mémoire des maîtres défunts (culte japonais des ancêtres). Le salut s’effectue toujours debout.

Seiza (position assise sur les genoux)

Ordre donné pour s’agenouiller suivant la gestuelle précise et se préparer au salut assis.

Mokusô (Moku : se taire, garder le silence, Sô : conception, idée, pensée)

Ordre donné pour vider son esprit et détendre son corps (forme simple de méditation).

Mokuso yame (Yame : arrêt)

Ordre donné pour signifier la fin de la période de "méditation".

Otagai ni rei (O : suffixe de politesse, Tagai : réciproquement, mutuellement)

Ordre donné pour se saluer mutuellement. Il s’agit de la formule généralement utilisée lorsque le cours n’est pas donné par un haut gradé (usuellement avant le 5e dan). Le salut s’effectue théoriquement assis sur les genoux (sauf si les conditions ne le permettent pas).

Sensei ni rei (Sensei : professeur)

Ordre donné pour saluer le professeur, qui salue également. Il s’agit de la formule utilisée pour saluer un professeur de haut rang (usuellement à partir de 5e dan). Le salut s’effectue théoriquement assis sur les genoux (sauf si les conditions ne le permettent pas).

Tôrei (Tô : sabre, se lit aussi "katana")

Ordre donné pour procéder au salut au sabre. Contrairement aux autres, ce dernier se pratique à son propre rythme. Aucun respect de rythme collectif est à respecter.

Source : Club aïkido et iaïdo de La Louvière (Belgique)

dimanche 10 janvier 2010

Stage iaïdo St-Jean 9 et 10/01/2010

Rencontre régionale interclub annuelle iaïdo à Saint-Jean, encadré par Robert Rodriguez (7ème Dan et Renshi Iaïdo)

Maryline iaïdo St Jean - 1

Maryline iaïdo St Jean - 2

Maryline iaïdo St Jean - 3

Maryline iaïdo St Jean - 4

samedi 9 janvier 2010

Iaïdo - Les formules de politesse

Les formules de politesse employées sont en japonais. Toutes les formules employées font partie intégrante du langage japonais courant.

O negai shimasu (o négaï chimass’)

(O: préfixe de politesse, Negai : demande, requête, Suru : faire)

Se dit en début de leçon ou pour inviter un partenaire ("je te prie de pratiquer avec moi" ou "j’accepte de pratiquer avec toi"). O negai shimasu est la formule courante et courtoise qui accompagne une demande. On peut le dire en début de leçon lors du salut et avant de solliciter un nouveau partenaire. Le professeur qui demande un uchidachi pour démontrer une technique emploie également cette formule.

Dômo arigatô gozaimashita (doomo aligato godzaïmach’ta)

(Dômo : bien, beaucoup, Arigatô : merci, Gozaru : être, verbe très formel)

Se dit en fin de leçon pour remercier le professeur ou pour remercier le partenaire ("je te remercie beaucoup d’avoir pratiqué avec moi"). Dômo arigato gozaimashita est une formule très formelle pour remercier quelqu’un ("Je te présente mes remerciements"). Le langage courant utilise plutôt arigatô gozaimashita (merci beaucoup), arigatô (merci), sumimasen (merci).

Dô itashimashite (doo itachi mach’té)

(Dô : qu’est ce que ? Comment ?, Itasu : faire)

Qu’ai je fait ? (...qui mérite tes remerciements). Identique à notre "de rien" (en réponse à dômo arigato gozaimashita).

Mata yoroshiku o negai shimasu (mata yorosh’ku o négaï chismass’)

(Mata : encore, à nouveau, Yoroshiku : je me recommande à vous)

A la place de dômo arigato gozaimashita, permet de remercier particulièrement un partenaire avec qui la pratique a été agréable ("je souhaite encore pratiquer avec toi", "je me recommande à vous pour le futur").

Source : Club aïkido et iaïdo de La Louvière (Belgique)

dimanche 3 janvier 2010

Aïkido et idée de compétition

L'aïkido n'admet pas de compétition. En effet, la confrontation et l'esprit de compétition sont en opposition avec la philosophie de l'aïkido : l'aïkido n'est pas un ensemble de techniques (les techniques, les formes, ne sont là que pour assimiler les principes de combat) mais plutôt une méthode de travail. Or, cette méthode de travail consiste à évacuer les tensions sans risquer de blesser, ce qui est incompatible avec un effet de surprise (il y a déjà des cas de blessure avec des mouvement comme kote gaeshi, petite torsion du poignet, alors que la personne qui subit sait à quoi s'attendre).

Notons par ailleurs que certaines techniques d'aïkido, dites « omote », consistent à passer devant le partenaire, et donc à s'exposer à une attaque (elles sont martialement moins crédible que les techniques dites « ura », mais elles ont par contre un intérêt pédagogique indéniable). De ce fait, on peut s'attendre à un délaissement de ces techniques, non « rentables » dans le cadre d'une confrontation.

Source : Club de BEX (Suisse)

--- Lire la suite ->

samedi 2 janvier 2010

Zen Nippon Kendo Renmei Seitei Iaido

Le Seitei Iai est conçu de façon très rigide au niveau de la "forme" afin de donner à tous une base technique commune pour l'appréhension de la discipline. Inspiré par les katas des écoles anciennes (Koryu) il comporte aujourdh'ui 12 katas utilisés pour les compétitions et les passages de grades. Ces Katas font l'objet d'une description détaillée dans des documents officiels de la ZNKR (Zen-Nippon-Kendo-Renmei). C'est la ZNKR (fédération japonaise) qui régit la pratique du Seitei Iai. La majorité des pratiquants apprennent aussi une école ancienne.

Source : Diverses et document ZEN NIPPON KENDO RENMEI IAI traduit par Luc GUYOT & Philippe MERLIER

--- Lire la suite ->

vendredi 1 janvier 2010

Etsunen Geiko Bras

Stage d'aïkido avec Maître Tamura Shihan (8ème DAN de l’Aïkikaï de Tokyo) suivi du réveillon de la Saint Sylvestre à Bras

Etsunen Geiko Bras

Des pratiquants d'aïkido, venus de toute la France, se sont regroupés pour ce dernier entraînement de l'année [1]

Maryline aïkido - Etsunen Geiko Bras - 1

Maryline aïkido - Etsunen Geiko Bras - 2

Maryline aïkido - Etsunen Geiko Bras - 3

Maryline aïkido - Etsunen Geiko Bras - 4

GENKO ICHI : gen est la parole, ko l'action et ichi indique qu'au moins deux choses sont en concordance. Parole et action ne font qu'un ! (N. Tamura)

Notes

[1] Un ensemble de photos sont à disposition des pratiquants qui étaient présents à ce stage. Meilleurs voeux 2010.