L'aïkido n'admet pas de compétition. En effet, la confrontation et l'esprit de compétition sont en opposition avec la philosophie de l'aïkido : l'aïkido n'est pas un ensemble de techniques (les techniques, les formes, ne sont là que pour assimiler les principes de combat) mais plutôt une méthode de travail. Or, cette méthode de travail consiste à évacuer les tensions sans risquer de blesser, ce qui est incompatible avec un effet de surprise (il y a déjà des cas de blessure avec des mouvement comme kote gaeshi, petite torsion du poignet, alors que la personne qui subit sait à quoi s'attendre).

Notons par ailleurs que certaines techniques d'aïkido, dites « omote », consistent à passer devant le partenaire, et donc à s'exposer à une attaque (elles sont martialement moins crédible que les techniques dites « ura », mais elles ont par contre un intérêt pédagogique indéniable). De ce fait, on peut s'attendre à un délaissement de ces techniques, non « rentables » dans le cadre d'une confrontation.

Source : Club de BEX (Suisse)

--- Lire la suite ->